RMC

Abus de stagiaires en entreprise: "des postes de salariés sont tenus par des stagiaires très mal payés"

Les stages sont-ils vraiment utiles? C’était le thème de 100% Bachelot, mercredi. Selon le sociologue Dominique Glaymann, auteur de «Le stage: formation ou exploitation» il y a désormais un effet pervers dans l’utilisation des stagiaires dans les entreprises.

"On est face à un cercle vicieux". Dominique Glaymann professeur de sociologie, auteur de "Le stage: Formation ou exploitation" était l’invité de Roselyne Bachelot, mardi dans 100% Bachelot. Si selon lui les stages peuvent parfois êtres utiles, il y a tout de même des dérives graves dans les recours aux stagiaires dans les entreprises. "A partir du moment où on multiplie les stages, les recruteurs attendent de trouver des stages sur les cv, les étudiants demandent donc des stages. Même si on n’a pas que des employeurs malhonnêtes, on met sur le marché une main d’œuvre quasiment gratuite de jeunes certes pas très expérimentés, mais qui sont dynamiques, volontaires et qui ont envie de montrer ce dont ils sont capables. On prête le flanc à des risques majeurs»

"Dans le moins mauvais des cas il y a des stages un peu sans contenus"

Pour Dominique Glaymann, "dans le moins mauvais des cas il y a des stages un peu sans contenus. (…). Et puis il y a les stages qu’on a appelé les stages d’exploitation, où un certain nombre de postes de salariés sont tenus par des stagiaires très mal payés. Même s’ils l’étaient un peu mieux, le problème c’est que de fait dans pleins de secteurs, des postes qui étaient hier des postes de débutants deviennent des postes de stagiaires."

Roselyne Bachelot (avec AM)