RMC

Avis sur internet: "En France, on note plutôt pour punir"

Ce mardi dans 100% Bachelot, Roselyne Bachelot veut dire stop aux notations incessantes. Restaurants, hôtels, boutiques, elle estime que la notation systématique n'est pas forcément une bonne chose. Dominique Desjeux, anthropologue et sociologue, analyse ce phénomène.

Dominique Desjeux, anthropologue et sociologue, auteur de La consommation (éditions PUF):

"On a repéré depuis 10-15 ans ce qu'on appelle une méfiance face aux institutions. On a vu monter une confiance davantage dans les pairs que dans le jugement des institutions.

Une deuxième raison serait liée au fait qu'il n'y a pas de société sans notation, il n'y a pas de société sans contrôle social mais par contre ce qu'on peut noter c'est qu'en France on note plutôt pour punir. Donc noter, ce n'est ni bien, ni pas bien, c'est le sens que l'on donne à cette note: est-ce pour encourager ou pour punir".