RMC

Démission de Macron: "On survalorise son poids dans l'opinion"

-

- - AFP

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a démissionné ce mardi. Alors quel destin pour le golden boy de la politique? C'était la question que se posait Roselyne Bachelot dans "100% Bachelot".

Emmanuel Macron marche seul. Le ministre de l'Economie a présenté ce mardi sa démission à François Hollande "pour se consacrer entièrement à son mouvement politique", En Marche !. Emmanuel Macron peut-il peser dans le paysage politique français?

Pour le directeur adjoint de l'institut de sondage Opinionway, Bruno Jeanbart, "on survalorise le poids d'Emmanuel Macron dans l'opinion". "Quand on regarde les enquêtes, il est certes relativement populaire mais il n'est pas non plus une personnalité réclamée à grands cris par l'opinion publique. De plus, il a une difficulté particulière: il est autant populaire à gauche qu'à droite, donc il est un peu populaire nulle part. Et c'est très difficile pour lui de trouver sa place et de creuser son sillon vers une élection présidentielle", estime-t-il aussi.

"Pas de socle, pas de noyau dur"

Il pointe aussi le manque de soutiens solides du désormais ex-ministre: "Il n'a pas de socle, de noyau dur. Ce qui est intéressant c'est qu'il monte l'aspiration d'une partie des électeurs à quelque chose de nouveau. Il n'hésite pas à prendre des positions que les politiques n'osent jamais prendre. C'est aussi ça qui plait mais ça ne suffit pas pour réussir à s'imposer".

Mais pourra-t-il se positionner dans l'espace électoral? Selon le député PS Laurent Baumel, "c'est quelqu'un qui essaie de rendre populaire à travers sa personne dynamique jeune une politique qui dans le fond est impopulaire".

"Le paradoxe c'est qu'il va aller défier ouvertement François Hollande alors qu'ils ont été d'accord sur la politique qu'ils ont menée. Je ne suis pas sûr qu'une fois sorti de cette bulle spéculative et de cet engouement, il arrive à trouver un espace électoral", analyse-t-il aussi.

Pour le moment, Emmanuel Macron ne s'est pas déclaré officiellement candidat à la présidentielle de 2017. Pour l'instant.