RMC

Ecole publique: "Grèves intempestives, instituteurs absents... J’ai été extrêmement déçue"

+6.400 élèves. C’est l’augmentation des effectifs dans l’école privée contre une diminution de 10.000 dans le public à la rentrée 2016. Le constat est avéré, alors pourquoi les parents préconisent davantage le privé au public, c’est le thème de 100% Bachelot ce lundi après-midi.

La répartition des étudiants entre le public et le privé n’est pas encore bouleversé. 80% des élèves sont dans le public pour 20% dans le privé. Néanmoins, l’évolution est là et en particulier dans les classes de 6ème où de plus en plus de parents inscrivent leurs enfants dans le privé. Le ministère de l’Education appelle à minimiser ces chiffres et pourtant les parents déçus par l’école publique comme Karine, sont de plus en plus nombreux. Auditrice de 100% Bachelot, elle a d’abord scolarisé ses enfants dans le public avant de changer pour le privé.

"Mes enfants sont allés en école publique au départ et nous avons subi pas mal de déboires comme des grèves intempestives et des professeurs syndicalisés qui ne donnaient cours que deux demi-journée par semaines. Parfois ils n’étaient pas là le jour de la rentrée parce qu’il y avait des déchargent syndicales. J’ai donc été extrêmement déçue par le public. J’ai remis mes enfants dans le privé et depuis je suis extrêmement satisfaite. Il n’y a plus de grève, les professeurs sont totalement disponibles pour nous rencontrer, pour discuter du moindre problème. Ils sont très attentifs à la problématique des enfants. Même au niveau éducation, au quotidien, je suis beaucoup plus satisfaite des établissements privés."

100% Bachelot avec A. Benyahia