RMC

Tourisme: "Nous sommes une destination à prix élevé, et la promesse n'est pas tenue"

Les touristes étrangers boudent toujours la France. Alors comment faire revenir les touristes dans notre pays? C'était le thème de 100% Bachelot ce mercredi sur RMC.

La France, première destination touristique? Que nenni! Le nombre de touristes étrangers en France a chuté de 7% depuis le début janvier selon le gouvernement, en raison des attentats mais aussi des intempéries, des effets de calendrier et des grèves, Paris et la Côte d'Azur subissant de plein fouet cette désaffection.

Jérôme Tourbier, auteur de "Tourisme en péril", était l'invité de 100% Bachelot ce mercredi. Et confirme bien cette désaffection: "Nous sommes le seul pays développé du monde à avoir des chiffres qui baissent. Le fait d'avoir systématiquement communiqué sur le fait que nous soyons la première destination touristique du monde, c'était faux. Nous sommes descendus du podium à la 4e place".

"S'attaquer à la petite délinquance"

Alors comment redresser la barre? "Acteurs privés et acteurs publics doivent participer à ce redressement main dans la main. Les acteurs publics doivent s'attaquer aux problèmes de sécurité et pas de l'ultraviolence terroriste mais de toute cette petite délinquance qui nous a donné une mauvaise réputation", juge-t-il.

Et les Français doivent faire des efforts: "Il faut une prise de conscience car nous sommes dans un pays qui a une culture de l'honneur ce qui fait qu'on a du mal à exercer des métiers de service. Les pays anglo-saxons ont beaucoup moins de difficulté à le faire car ils sont dans une culture du contrat".

Jérôme Tourbier pointe aussi le manque d'aptitude des Français pour les langues étrangères: "Ce qu'on nous reproche beaucoup, c'est de ne pas parler anglais. Il faut former les jeunes à au moins une langue étrangère. Nous sommes une destination à prix élevé, et la promesse n'est pas tenue".