RMC

Trêve hivernale: "Le propriétaire ne peut pas se permettre de loger des gens à l'œil"

La trêve hivernale, qui commence le 1er novembre et dure cinq mois, embête les propriétaires. Ils dénoncent le comportement de certains locataires, qui ne paient pas leurs loyers et ne peuvent pas être expulsés avant le mois d'avril.

Patricia, propriétaire d'un appartement:

"Le propriétaire n'est pas un nanti, il ne peut pas se permettre de loger des gens à l'œil. Peut-être qu'il paie des crédits très élevés et peine à les rembourser parce que ses locataires ne paient pas.

J'ai une locataire qui a payé sa part du premier mois de loyer, et qui depuis n'a plus rien payé, ça fait 14 mois qu'elle est dans les lieux. Je ne peux pas la faire expulser maintenant jusqu'au mois d'avril.

Je vais avoir des frais de justice, des significations d'huissier. Je vais devoir faire appel à la force publique pour la faire dégager, parce qu'elle ne partira pas. Le problème, c'est que ces personnes ne se sentent pas obligées de vous payer et ne se sentent pas non plus obligées de libérer les lieux. Ça ajoute encore une durée immense à la procédure qui a déjà eu lieu".

F. H.