RMC

35% des Français préfèrent être au chômage plutôt que d'être malheureux dans leur emploi

Selon un étude, un tiers des salarié français privilégierait le chômage à un emploi qui les rendrait malheureux.