RMC

24 heures dans la peau d'un réfugié: "Je crois que mes élèves ont compris l'essentiel"

73 élèves se sont portés volontaires pour réaliser un raid de 24 heures dans la peau d'un réfugié, samedi et dimanche. Lionel Liron est professeur d’histoire-géographie et d'éducation civique à la cité scolaire d'Embrun, dans les Hautes-Alpes. Il est aussi à l'origine de ce projet. "L'objectif était de reproduire les différents obstacles physique et moraux de ce type de parcours, explique-t-il. Je crois que mes élèves ont compris l'essentiel."