RMC

30 ans de M6: "avec Fan de, j'ai vécu les vraies dernières belles années de la télé"

-

- - Ophélia Grelet

M6 fête ses 30 ans ce mercredi. "La petite chaîne qui monte" est devenue grande. Et Séverine Ferrer qui a animé Fan de de 1997 à 2005 se souvient de cette période "où l'on faisait de la télé sans se prendre la tête".

Séverine Ferrer a animé Fan de de 1997 à 2005. Elle est aujourd'hui comédienne et dirige une agence de mannequins pour enfants et adolescents:

"La première de Fan de a eu lieu le 15 février 1997. On m'avait demandé de réfléchir à un concept qui me plaisait. Et j'ai eu l'idée de faire en sorte que les fans rencontrent leur idole. Je pensais très sincèrement que ça allait durer le temps du phénomène boys band et on a eu cette grande chance de prendre le virage. Il y a eu plein de nouveaux courants qui sont arrivés comme les comédies musicales, les rappeurs, les chanteuses à voix, et ça a duré 9 saisons et on ne s'y attendait pas.

Pour moi qui avais 17 ans à l'époque, ce sont des moments absolument géniaux à vivre. J'ai fait le tour du monde, j'ai rencontré les plus grandes stars de l'époque, Janet Jackson, Jennifer Lopez, Britney Spears, ça a été une opportunité énorme.

"Plus jamais on ne pourra revivre ce qu'on a vécu"

Et puis à l'époque, on faisait de la télé sans se prendre la tête, c'était les vraies belles dernières années de la télé, et je le dis sans amertume. D'ailleurs quand on se retrouve avec les équipes, on se dit que plus jamais on ne pourra revivre ce qu'on a vécu. C'était encore l'époque où les maisons de disques payaient pour que l'on vienne faire des interviews au bout du monde, il y avait du budget.

Pendant les Dance Machine, on se retrouvait à Bercy devant 18.000 personnes en hystérie totale qui étaient là et qui scandaient votre nom… Moi j'ai fêté mes 20 ans à Bordeaux devant des milliers de personnes qui me chantaient bon anniversaire, ce sont des souvenirs incroyables.

"On faisait de la télé avec notre coeur"

C'était des années où on faisait de la télé avec notre cœur et on s'est amusé pour de vrai. Je crois que c'est pour ça que ça a autant marché. Je crois que ça transpirait le fait que l'on s'amuse, que l'on ne se prenne pas au sérieux.

Aujourd'hui avec toutes les contraintes qu'il peut y avoir, on ne pourrait plus se permettre autant de choses. Si ça marchait, on nous faisait confiance et on ne nous prenait pas la tête, on avait carte blanche. On s'est vraiment fait plaisir. On avait encore cette ambiance très familiale, très intimiste. On était une chaîne hertzienne mais un peu en marge des grandes chaînes comme TF1 ou France Télé.

"Aucune rivalité entre nous"

Je me suis arrêtée en 2005 quand ça a commencé à changer. J'ai senti la différence quand on a perdu Jean Drucker qui était le fondateur de M6 en 2003. Il est parti brutalement et ça a été un choc. Et à ce moment-là, la petite chaîne qui montait a perdu une partie de son âme. C'est lui qui gardait ce côté familial où on se retrouvait tous ensemble. C'est aussi lui qui a fait qu'il n'y avait aucune rivalité entre Sandrine Quétier, Nathalie Vincent, Helena Noguerra et moi. 

J'ai gardé contact avec mes équipes. J'ai aussi des nouvelles de Charly et Lulu. Lulu travaille pour la chaîne NonStop People, on s'est vu il y a deux semaines. Et Charly développe un projet de chaîne sur le web pour relancer les anciennes émissions de M6.

Moi je ne referai pas un Fan de car je suis passée à autre chose. Et puis on avait une telle liberté, je me verrai difficilement reparler des culottes de Britney et des caleçons d'Enrique Iglesias. Mais si c'est pour un one shot pourquoi pas? Je suis aussi toujours en contact avec les artistes: Yannick, Stomy Bugsy, Hélène Ségara, Emma Daumas, donc juste pour un prime, ce serait drôle!"

Propos recueillis par Paulina Benavente