RMC

Des "double vaccinés" contre le Covid-19 en réanimation? Ce que disent les chiffres

-

- - RMC

C'est un argument parfois utilisé par des détracteurs de la vaccination: des personnes vaccinées contre le Covid-19 seraient en réanimation. Mais qu'en est-il vraiment?

Vrai ou faux? Vous l'avez sans doute entendu sur RMC: en plein débat sur la vaccination obligatoire, un homme se présentant comme personnel soignant a confié à l'antenne avoir eu affaire à des patients doublement vaccinés hospitalisés dans son service des urgences, parfois en réanimation, car atteints du Covid-19. 

Nous avons voulu vérifier: notre reporter RMC s’est renseigné directement auprès de l’hôpital où l'homme dit travailler. Pourtant, la direction assure qu’il n’y a plus d’hospitalisations depuis 15 jours, les 20 lits de réanimation sont vides, et le dernier malade du Covid-19 encore présent est un non-vacciné désormais hors de danger.

Jamais, contrairement à ce que dit l'homme, il n’y a eu chez eux de patients vaccinés avec deux doses en réanimation. En revanche, le directeur qui gère les urgences et les réanimations de l’hôpital affirme qu’il y a bien eu des patients vaccinés avec une dose. Même si ça n’a représenté en moyenne qu’un cas sur quinze, donc environ 6% de leurs malades du Covid-19.

Nous avons contacté le ministère de la santé et Santé Publique France pour savoir s’il y avait des chiffres sur les patients vaccinés hospitalisés à l’échelle du pays. Pas de réponse, le ministère de la Santé répond que "des expertises sont en cours". 

Etudes aux Etats-Unis

Alors existe-t-il des études disponibles? En France, non. Il n’existe encore aucune donnée sur le nombre de vaccinés qui ont contracté une forme grave du Covid.

Il faut aller aux Etats-Unis pour trouver une enquête sur le sujet: en mai dernier, le Centre de contrôle des maladies a publié des chiffres. Sur 100 millions de personnes entièrement vaccinées avec deux doses de Pfizer ou Moderna ou une dose de Janssen entre janvier et fin avril, près de 10.000 ont quand même attrapé le virus, environ 700 ont dû être hospitalisés et 132 sont mortes des suites de la maladie.

D'après cette étude, près de 3.000 étaient asymptomatiques. Des femmes pour la plupart et l’âge médian de ces personnes vaccinées qui ont quand même eu le virus était de 58 ans.