RMC

DLC, DDM... Peut-on (vraiment) manger des produits périmés sans risque?

DUPIN QUOTIDIEN - Manger des yaourts après la date, de péremption, possible ou dangereux? Caroline Philippe vous expliquez ce qu'on peut manger ou pas après la date limite.

Peut-on manger des produits périmés sans risque? La réponse est oui, mais pas n’importe lesquels. Il y a d’abord une différence à connaître, celle entre la DLC, la date limite de consommation, et la DDM, date de durabilité minimale. La Date Limite de Consommation, c’est la fameuse inscription à consommer avant le ou à consommer jusqu’au. Passé cette DLC, il y a un risque pour votre santé. La DDM, la date de durabilité minimale, c’est le “à consommer de préférence avant”.

Là, pas de risque pour votre santé, mais en revanche, la texture, le goût ou la qualité nutritionnelle de l’aliment peuvent être altérés une fois cette date dépassée.

>> A LIRE AUSSI - Ventes records grâce aux confinements: ces produits "stars" du rayon bricolage

Est-ce que je peux manger des pâtes dont la date de durabilité minimale est dépassée de 6 mois?

Tout dépend de la manière dont la date est inscrite sur l’emballage. C’est ce que nous explique le magazine "60 millions de Consommateurs" dans son dernier numéro hors-série. 

Si la DDM mentionne jour, mois, et année, vous pouvez consommer l’aliment trois mois après. S’il n’y a que le mois et l’année, 18 mois après. Et s’il n’y a que l’année, plus d’un an et demi après. 

Un exemple, sur un paquet de pâtes, il est écrit “à consommer de préférence avant juin 2023”. Dans ce cas, il n’y a donc que la mention du mois et de l’année. Vous pouvez le consommer en fait jusqu’au mois de janvier 2025, un an et demi plus tard.

Attention, pour les conserves, vérifiez bien qu’elle ne soit ni bombée ni déformée ni rouillée.

>> A LIRE AUSSI - Qui arnaque le plus les Français? "60 millions de consommateurs" révèle son palmarès

Pour la DLC, il faut être plus rigoureux

Une fois l’emballage ouvert, ne tenez plus compte de la DLC, le produit doit être consommé rapidement, comme indiqué sur l’étiquette “dans les deux jours ou dans les trois jours après ouverture”.

Deux exceptions, toutefois.

  • D’abord, les œufs. Pas de risque si vous les consommez plusieurs jours après la DLC. Vérifiez toutefois qu’ils ne soient pas fêlés et ne les sortez pas du frigo pour les remettre dedans, ils n’aiment pas les variations de température. Une astuce, plongez un œuf dans de l’eau froide s’il reste au fond, il est encore bon, s’il remonte à la surface, ne le mangez pas.
  • Et deuxième exception, les yaourts. Vous pouvez les consommer plusieurs jours après la DLC, sauf pour les desserts type crème aux œufs ou mousse au chocolat. Et sauf si l’opercule du yaourt est bombé ou qu’il y a une odeur bizarre quand vous l’ouvrez, dans ce cas, il faut le mettre à la poubelle.

Pour les fromages, on a tendance à penser que comme c’est du lait fermenté, ils ne périment pas. C’est pourtant le cas notamment pour les fromages frais comme le Philadelphia, le Saint-Moret, le chèvre frais. Ils se conservent entre quelques jours et quelques semaines. 

Vérifiez la date limite de consommation sur l’emballage et respectez-là pour éviter l’intoxication alimentaire. Quant aux fromages à pâte dure, type comté, tomme, gruyère. Ils se conservent au moins cinq semaines. Et bon appétit!

Caroline Philippe avec Guillaume Descours