RMC

Plan de relance: faut-il supprimer cinq jours fériés?

RMC
Le gouvernement doit présenter jeudi son Plan de relance doté de 100 milliards d'euros.

Une mesure pour le moins... radicale. Le plus vieux parti politique de France, le mouvement radical, a proposé mercredi "cinq mesures phares" pour relancer l'économie, dont la conversion de cinq jours fériés fixes en jours de congés ainsi d'un contrat unique pour remplacer les CDI et CDD.

Alors que le gouvernement doit présenter jeudi son Plan de relance doté de 100 milliards d'euros, le mouvement centriste - partenaire de la majorité lors des Européennes de 2019 - propose de "redéfinir et assouplir le temps de travail", notamment avec la suppression de jours fériés: seuls les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 11 novembre et 25 décembre demeureraient chômés, alors que les autres seraient transformés en jours de congés pris à l'initiative exclusive du salarié.

"Il n'y a pas de tabou", justifie le président du Mouvement radical, Laurent Hénart, qui appelle à "sortir de cette paralysie, particulièrement récurrente au mois de mai", en louant "une vraie opportunité pour les salariés de définir leur propre calendrier, tout en permettant aux entreprises de maintenir une activité tout au long de l'année".

Les radicaux souhaitent également instaurer "un contrat de travail unique à durée indéterminé - incluant la notion de contrat de mission - se substituant aux CDI et CDD existants". Pour "dynamiser l'économie nationale", ils appellent à une réindustrialisation et à la création d'un "comité d'orientation stratégique industriel" et la diminution des charges patronales de 7,3% jusque fin 2022.

Le plus vieux parti de France préconise encore de confier aux régions les politiques de l'emploi et de la santé pour renforcer leur pouvoir, et appellent à "un effort de déconcentration des services de l'Etat en direction de l'échelon départemental pour éviter le développement d'une technostructure administrative régionale caractérisée par l'éloignement et l'inefficacité". 

La rédaction de RMC (avec AFP)