RMC

"Tout a disparu": la banque ING ferme, une centaine de clients à la recherche de leur argent

De nombreux anciens clients d'ING sont à la recherche de leur argent après le départ de la banque en ligne néerlandaise de France. Selon les informations de RMC, une centaine de clients lésés vont être associés à l'action collective qui va être lancée contre ING.

En mai dernier, la banque en ligne néerlandaise ING annonce qu’elle quitte la France et met fin à toutes ses activités sur notre territoire. Et c’est dans la presse que Claude, 82 ans, l’apprend. Dans la foulée, elle constate que son argent a disparu.

Depuis la fermeture de ses comptes par ING début août, les 370.000€ qu’elle détenait, les économies de toute une vie, se sont envolés. La nouvelle banque qu’elle a choisie, LCL, n’a jamais reçu de transfert de la part d’ING.

"Tout a disparu. Et je n'ai aucune information. C'est ça le pire, c'est de ne pas savoir où c'est. J'ai eu tous mes prélèvements rejetés. Cela me perturbe beaucoup. A mon âge, être mauvais payeur, je l'ai gros sur le cœur".

200.000 euros dans la nature

Claude, qui vit seule et est veuve depuis deux ans, peut compter sur le soutien de sa fille Delphine, qui remue ciel et terre pour trouver une solution.

"On ne peut pas faire ça à des gens de 82 ans, c'est inhumain, confie cette dernière. Mes parents ont toujours été très précautionneux, ils ne veulent pas être à la charge de leurs enfants. C'est un matelas qu'ils se sont constitués et aujourd'hui, on ne sait pas où c'est. J'irai jusqu'au bout, je ne lâcherai pas le morceau".

Première bonne nouvelle: il y a deux semaines, LCL a annoncé à Claude que son plan d’épargne en actions a enfin été transféré. Mais il reste encore 200.000 euros dans la nature.

Mais où est l’argent ?

L’agent est probablement au même endroit que celui de tous les autres clients qui rencontrent les mêmes difficultés depuis la clôture de leurs comptes. À tel point que l’association de consommateurs France Conso Banque va lancer une action collective contre ING. Et selon les informations de RMC, une centaine de clients s'est déjà manifesté, les autres ont jusqu’au 15 décembre pour le faire.

"Il y a un désordre absolument indescriptible avec une maltraitance des clients qui est assez alarmante", alerte Michel Guillaud, le président de France Conso Banque.

"Tous les jours, des adhérents nous remontent des problèmes de blocage de compte, de fonds qui se sont perdus, de comptes-titres entre deux banques, de contrats d'assurance-vie sur lesquels on ne peut plus intervenir. Bref, c'est un florilège de problèmes", déplore-t-il.

ING se défausse

Claude et sa fille ont décidé de se joindre à l’action collective contre ING. Elles souhaitent non seulement récupérer leur argent mais aussi des indemnités.

Jointe par RMC, la direction de ING se défausse. Elle assure que le cas de Claude ne serait pas lié à la fermeture de la banque mais à son cas personnel, un problème lié à la succession de son époux.

Quoi qu’il en soit, il a fallu que RMC intervienne dans ce dossier pour qu’ING s’y intéresse. À ce stade, la direction de la banque nous assure avoir identifié le blocage et le moyen d’y remédier. Nous continuerons évidemment à suivre ce dossier tant que Claude n’aura pas récupéré ses 200.000 euros.

RMC s'engage pour vous

Pour contacter notre cellule : rmcpourvous@rmc.fr

Amélie Rosique, Elise Denjean et Joanna Chabas