RMC

Embargo à Téhéran par les Etats-Unis: "L'Iran était le deuxième marché de PSA après la France"

La constructeur automobile français a en effet annoncé ce lundi qu'il préparait son retrait d'Iran, et acceptait donc se plier aux injonctions américaines. Malgré des protestations des alliés européens, les autorités américaines tentent d'imposer un embargo vis-à-vis de Téhéran, depuis leur retrait de l'accord sur le nucléaire iranien début mai. Flavien Neuvy est directeur de l'observatoire Cetelm, spécialiste de l'automobile. Etre contraint de se retirer d'Iran est un vrai renoncement pour PSA.