RMC

Fessée: "S'il y a un coup, c'est une violence. Il n'y a pas de petite claque, il n'y a pas de petite fessée!"

L’Assemblée a voté l’interdiction des violences corporelles sur les enfants. Un amendement qui a fait réagir le pédopsychiatre Bernard Golse: "Ce qui a été voté hier, c'est de la démagogie sécuritaire pour se donner bonne conscience. Comment trouver la frontière entre une fessée grave, qui relève de la maltraitance déjà interdite par la loi, et une petite tape punitive?" Le docteur Gilles Lazimi, médecin généraliste, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi. "S'il y a un coup, c'est une violence. Il n'y a pas de petite claque, il n'y a pas de petite fessée!" explique-t-il. "On a donc des médecins qui sont pro-fessées, et ça, c'est absolument incroyable!"