RMC

Flambée des prix: ce maire prend un arrêté pour geler les tarifs du gaz et de l'électricité

-

- - -

Le maire communiste de Dieppe entend notamment aider 200 familles de la région.

Le maire communiste de Dieppe (Seine-Maritime) Nicolas Langlois a annoncé jeudi avoir pris un arrêté déclarant "jusqu'à nouvel ordre le gel des tarifs du gaz et de l'électricité" sur sa commune, décision prise pour "dénoncer cette flambée des prix de l'énergie".

"Le nombre de familles en situation de précarité énergétique, qui représentent aujourd'hui près de 3,5 millions de personnes en France, ne cesse d'augmenter. À Dieppe, 123 familles sollicitaient en 2017 l'aide à l'énergie des CCAS de Dieppe et Neuville-lès-Dieppe. Elles sont presque 200 en 2021", a indiqué le maire dans un communiqué de presse.

Dans son arrêté qu'a pu consulter l'AFP, le maire estime que "l'augmentation du prix de l'électricité" et "la flambée des tarifs réglementés du gaz" peuvent avoir "de graves conséquences sociales et humaines pour toutes les familles en difficulté, aux revenus modestes et même médians, qui renoncent à remettre en route le chauffage (...)". 

Selon le maire de cette ville d'environ 30.000 habitants, "même si l'Etat me dira que ce n'est pas dans les pouvoirs de police du maire, je conteste, c'est mon devoir, c'est mon droit face à une situation devenue intenable pour les familles dieppoises de prendre de telles décisions de protection et de bon sens".