RMC

Orthographe: ceux qui n'ont pas le sens de l'orientation feraient moins de fautes

Le projet Voltaire sort ce mardi son baromètre annuel sur les Français et l'orthographe. L'occasion de voir comment on se débrouille avec les lettres et ce, en fonction de différents paramètres: sexe, âge ou localisation géographique.

Les Français et l'orthographe, une histoire d'amour? Pas si sûr. Le projet Voltaire dévoile son baromètre annuel. L'occasion de noter nos relations souvent compliquées avec les lettres et les mots... 

Et il y a des évidences: ceux qui lisent régulièrement maîtrisent davantage les règles d'orthographe, les femmes aussi, de même que ceux qui ont déjà étudié les langues anciennes. Et ce lien plutôt insolite: les personnes dénuées de sens de l'orientation maîtrisent davantage les règles d'orthographe. 

Aurélia a ainsi beau être une Parisienne, quand on lui donne rendez-vous en plein centre de la capitale, il vaut mieux être précis. Mauvaise en orientation... mais très bonne en orthographe: "Je n'ai jamais fait de fautes, je repère même les fautes dans les menus des restaurant" rigole-t-elle. 

Alors comment expliquer ce lien improbable entre le sens de l'orientation et la maîtrise de l'orthographe?

Julien Soulié du Projet Voltaire avance une explication: "Quand vous n'avez pas le sens de l'orientation, vous avez besoin de choses qui vous orientent mécaniquement vers votre destination. Et effectivement, la grammaire jouerait le même rôle: suivre les mêmes règles qu'il suffit de suivre à la lettre pour s'en sortir".

Selon le baromètre, il vaut mieux être une femme, préférer la lecture à la télé, parler une seconde langue pour être un champion de l'orthographe.

Charlotte Peyronnet & X.A