RMC

Accueil des migrants: l'appel du pape divise les catholiques

-

- - -

En cette journée mondiale des migrants et réfugiés, le pape François a une nouvelle fois lancé un appel à l'hospitalité envers les immigrés. Une question qui divise les catholiques.

L'appel du pape divise les catholiques. Le pape François a une nouvelle fois lancé dimanche un appel à l'hospitalité envers les migrants et réfugiés estimant que "le péché était de renoncer à la rencontre avec l'autre".

"Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s'identifie à l'étranger de toute époque accueilli ou rejeté", a déclaré le pape en cette journée mondiale des migrants et réfugiés.

Mais la question est un peu trop politique pour certains catholiques. C'est le cas à l'église Notre-Dame de La Salette dans le 15e arrondissement de Paris. Le père Dominique Dusang ne va dire que quelques mots sur le sujet car ses paroissiens sont divisés: "Certains rongent leur frein parce qu'on ne fait pas assez et à côté de ça, je me souviens avoir fait un appel à des dons, et un paroissien m'avait dit 'je vous préviens, si c'est pour aider les migrants, il n'en est pas question'", raconte-t-il à RMC.

"L'Eglise a son mot à dire"

Sur le parvis de l'église, la question des migrants provoque bien le débat chez les fidèles."Ca fait partie du rôle de l'église", estime l'un. Marie aussi estime que l'église doit jouer la solidarité: "Il y a des gens qui meurent dans la Méditerranée, il y a des gens qui meurent là-bas à cause de la guerre, je prends que l'Eglise à son mot à dire". Mais d'autres ne sont pas vraiment d'accord: "Je suis un peu plus modérée, occupons-nous d'abord de la misère qui est autour de nous, dans notre propre pays", juge une autre paroissienne.

Depuis le début de son pontificat en mars 2013, le pape a multiplié les prises de position fortes en faveur de l'accueil des réfugiés et des migrants. Il s'était rendu quelques mois après son élection sur l'île italienne de Lampedusa, alors principale porte d'entrée des migrants.

En avril 2016, il était rentré d'une visite sur l'île grecque de Lesbos avec trois familles de réfugiés syriens musulmans à bord de son avion.

P.B. (avec J-B.B.)