RMC

Attaque chimique en Syrie: l'attente des résultats des experts de l'OIAC

Après l'attaque chimique il y a désormais deux semaines à Douma, la Syrie, la Russie, la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis attendent le rapport des experts de l'Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques.

Le Royaume-Uni a annoncé ce lundi que la mission de l'OIAC chargée d'enquêter sur l'attaque chimique présumée à Douma n'a pas pu accéder au site. La Russie et la Syrie ne leur ayant pas encore autorisé l'entrée.

Voici l'argument des responsables syrien vis-à-vis de l'attaque chimique:

"Quel intérêt aurions-nous eu à lancer une attaque chimique alors que nous étions sur le point de reprendre le contrôle de Douma. Cela aurait été totalement contre-productif", explique-t-il.

Mais alors y a t-il eu une attaque chimique se demande le gouvernement syrien? A cette question, il n'y a plus de ligne officielle. Certains, au gouvernement, pensent que tout cela est un mensonge, une manipulation opérée sur les réseaux sociaux.

D'autres responsables estiment qu'une attaque a bien eu lieue mais qu'elle est le fait de groupes rebelles. Le gouvernement syrien prétend donc attendre les conclusions des experts de l'OIAC pour en savoir plus. 

Impatience toute relative côté occidental, la France et les Etats-Unis ayant jugé très probable que les soldats russes aient fait disparaître les preuves éventuelles de cette attaque.

B.M avec Bourdin Direct