RMC

Aux Etats-Unis, 60% des managers hommes ont peur de travailler avec des femmes

Un an après le scandale #MeToo, une majorité des salariés américains disent préférer travailler avec un collègue masculin junior plutôt qu'avec une femme expérimentée.

Un chiffre hallucinant. Selon le résultat d’une étude conduite sur plus de 5.000 personnes aux Etats-Unis, un an et demi après la vague de scandale "#MeeToo", 6 managers masculins sur 10 se disent mal à l’aise dans la collaboration et l’interaction avec des femmes. 

La moitié de ces hommes ont peur que les conséquences du harcèlement soient plus désastreuses pour leur carrière que pour celle de la victime. Ils hésitent à organiser des entretiens individuels avec une femme, à voyager ou faire un dîner ou un déjeuner de travail.

Une majorité préfère travailler ainsi avec un collègue masculin junior plutôt qu’avec une femme expérimentée.

Matthieu Rouault