RMC

Frappes américaines en Syrie: "Donald Trump vient de rompre sa main tendue à la Russie"

Des frappes américaines ont détruit une base de l’armée syrienne dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que Bachar al-Assad est accusé d’avoir eu recours à des armes chimiques contre sa population.

Donald Trump a justifié ces frappes en invoquant "l’intérêt vitale de la sécurité nationale". Dans la nuit de jeudi à vendredi, les Etats-Unis ont détruit une grande partie de la base aérienne de Shayrat, en Syrie. C’est de cette base que les avions de Bachar al-Assad ont décollé cette semaine pour lancer une attaque à l’arme chimique qui a fait au moins 86 morts, dont 27 enfants. 

"On n’est plus dans le réchauffement"

C’est un changement radical qui intervient en Syrie, et dans les relations entre les Etats-Unis et la Russie, explique Jean-Eric Branaa, maître de conférence à Paris II et spécialiste des USA. "Donald Trump vient de rompre avec sa main tendue à la Russie. C’est terminé. On n’est plus dans le réchauffement, mais à nouveau dans le retour à un durcissement entre les deux pays. D’ailleurs, Donald Trump a essayé de prévenir un petit peu tout ça en faisant une sorte d’appel à toutes les nations civilisées du monde à s’unir contre la barbarie en Syrie. En espérant que ça pouvait amener Poutine à fléchir un petit peu. On peut avoir des doutes. Maintenant, on attend la réaction de Vladimir Poutine".

A.M.