RMC

Fusée Artemis: le premier pas vers la reconquête de la Lune, avec Mars dans le viseur

Le lancement de la méga-fusée du programme Artemis, la plus puissante jamais conçue, vers la Lune, aura lieu ce lundi à 14h33 (heure française). Un vol sans astronaute pour tester la résistance de la capsule. Entre 100.000 et 200.000 personnes sont attendues pour assister au spectacle.

Cinquante ans après le dernier vol Apollo, les Américains vont placer une capsule en orbite autour de la Lune. Le lancement est prévu à 14h33 (heure française), ce lundi 29 août 2022, depuis Cap Canaveral, en Floride.

Le vol partira sans équipage à bord, pour s'assurer de la résistance de la capsule. C'est une première étape.

"Ça n'est pas fréquent qu’on se donne les moyens d’un tel projet", souligne Gilles Dawidowicz, vice-président de la société astronomique de France.

Une mission habitée en 2025

Cette fusée est la plus puissante jamais mise au point par l’homme. Elle mesure 100m de haut et pèse 26 tonnes. La fabrication de la capsule a été en partie menée en France, avec l'Agence spatiale européenne (ESA).

Les prochaines missions Artémis devraient embarquer des astronautes en 2025. La capsule accueillera également des astronautes européens et peut-être français, comme Thomas Pesquet.

"Je ne serai pas le seul volontaire mais c'est une chance non-négligeable peut-être, un jour, de me retrouver au sommet de cette fusée, ça serait un moment magique", affirme le spationaute.

"L’objectif ultime du programme Artémis, c’est vraiment Mars"

Derrière ce vol, l'ambition est plus large. "L’objectif ultime du programme Artémis, c’est vraiment Mars, ça veut dire que les scénarios de la première mission martienne habitée sont déjà préparés", explique Didier Schmidt, responsable à l’agence spatiale européenne.

Ce premier voyage spatial, sans équipage donc, doit durer six semaines au total. Autour de Cap Canaveral, les hôtels affichent complet. Entre 100.000 et 200.000 personnes sont attendues pour assister au lancement de la fusée.

Ce décollage historique sera retransmis en live par la chaîne Youtube de la Nasa, sur le site de l'ESA ou sur la chaîne twitch du Centre national d'études spatiales (Cnes).

Romain Houg (édité par A.B)