RMC

Joe Biden s'engage à être "un président qui rassemble et non pas qui divise"

Joe Biden a remercié ce samedi les électeurs américains pour lui avoir offert une "victoire convaincante" et s'est engagé à être "un président qui rassemble et non pas qui divise".

Le démocrate, Joe Biden, qui a battu Donald Trump à l'issue d'une campagne très acrimonieuse, a appelé les Américains à ne plus traiter leurs "opposants comme des ennemis".

Il est "temps de guérir l'"Amérique", a-t-il lancé devant des centaines de partisans réunis dans son fief de Wilmington, dans l'Etat du Delaware ce samedi. "Voyons-nous, parlons-nous", "donnons nous une chance", a-t-il insisté dans ce discours de victoire aux accents enflammés.

"J'ai fait campagne pour restaurer l'âme de l'Amérique, reconstruire la colonne vertébrale de cette nation, la classe moyenne, et faire que l'Amérique soit de nouveau respectée dans le monde", a encore dit le président élu.

Sans un mot pour son adversaire, l'ancien vice-président de Barack Obama a dit comprendre la "déception" des électeurs de Donald Trump, qui refuse d'admettre sa défaite.

"Moi-même, j'ai perdu des élections, mais (...) il est temps de laisser de côté les rhétoriques abrasives, de faire baisser la température", a-t-il déclaré.

"Je travaillerai aussi dur pour ceux qui n'ont pas voté pour moi, que pour ceux qui m'ont choisi", a encore promis ce vieux routier de la politique, âgé de 77 ans.

"Nous allons changer les Etats-Unis"

Un discours rassembleur qui fera date, se félicite Chayanne, une jeune pro-Biden, habitante de Philadelphie.

"Je suis extrêmement heureuse, nous avons le pouvoir et c'est prouvé. Nous allons changer les Etats-Unis et désormais il faut prendre en compte les Noirs de ce pays. J'espère que la police aussi changera et qu'on arrivera à davantage d'égalité. On doit traiter les gens avec respect, réalisé que nous ne sommes pas si divisés. Nous sommes un pays. J'espère qu'on va y arriver". 
Nicolas Ropert (avec AFP)