RMC

Le suspect des tirs dans le métro de New York a été arrêté

Un policier de New York surveille un quai, le 13 avril 2022, au lendemain de l'attaque à l'arme à feu qui a fait 23 blessés, dont 10 par balles, dans le métro de la grande ville américaine

Un policier de New York surveille un quai, le 13 avril 2022, au lendemain de l'attaque à l'arme à feu qui a fait 23 blessés, dont 10 par balles, dans le métro de la grande ville américaine - Angela Weiss © 2019 AFP

La personne soupçonnée d'avoir tiré dans le métro de New York, faisant 23 blessés, a été arrêtée selon plusieurs médias américains.

L'homme soupçonné d'avoir tiré dans le métro de New York ce mardi matin à l'heure de pointe, faisant 23 blessés, dont 10 par balles, a été arrêté ce mercredi, ont rapporté plusieurs médias américains, citant des sources policières citant des sources policières.

D'après le site de la chaîne NBC New York, le suspect a été arrêté à Manhattan. La police de New York a annoncé un point-presse imminent.

"Nous allons continuer de resserrer le piège autour de lui et l'arrêter", avait promis dans la matinée le maire démocrate de New York, Eric Adams, élu il y a juste un an.

Un homme de 62 ans était recherché

La police recherchait depuis plus de 24 heures Frank James, un afro-américain de 62 ans, accusé d'avoir tiré à de nombreuses reprises dans un train de la ligne N, au niveau de la station "36th street", dans le sud de Brooklyn. L'individu, qui portait un masque à gaz, a allumé deux engins qui ont enfumé le wagon, puis a tiré sur les passagers alors que le train entrait dans la station.

"Nous avons vraiment eu de la chance que cela n'ait pas été beaucoup plus grave", a souligné la cheffe de la police de New York (NYPD), Keechant Sewell

Mercredi, les New-Yorkais avaient reçu sur leur téléphone un message "urgent" leur demandant de livrer tout élément utile aux enquêteurs. Une récompense de 50.000 dollars avait été mise sur la table.

L'homme avait une page YouTube, baptisée "prophetoftruth88" (prophète de vérité) supprimée mercredi matin pour "violation des règles communautaires" du site. Il y a posté de multiples vidéos où on le voit lancer de longues tirades, parfois décousues et véhémentes, dans lesquelles il évoque les questions raciales, l'insécurité à New York, notamment dans le métro, et s'en prend aux personnes homosexuelles, ou au nouveau maire Eric Adams.

La rédaction avec AFP