RMC

Qui est Ibrahima Traoré, le président du Burkina Faso qui demande le départ de l’armée française?

Dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, Nicolas Poincaré s’intéresse au jeune président du Burkina Faso, Ibrahima Traoré, qui demande aux militaires français de quitter son pays.

Le président du Burkina Faso vient de demander à l'armée française de quitter son pays. Il s'appelle Ibrahima Traoré et il est très jeune. A 34 ans, il est même le plus jeune chef d'État de la planète. Il est né en 1988 et il a passé son bac en 2006.

Capitaine dans l'armée, il est arrivé au pouvoir en septembre dernier. A la tête d’un groupe d’officiers, Il a renversé le lieutenant-colonel Damiba, lui-même arrivé au pouvoir quelques mois plus tôt, à la suite lui aussi d’un coup d’Etat.

Ibrahim Traoré reprochait à son prédécesseur de ne pas assurer la sécurité dans le pays. L’élément déclencheur ayant été, quelques jours avant le putsch, l’attaque d’un convoi militaire par des djihadistes qui avait fait plus de 100 morts dont 11 soldats.

Invité par Vladimir Poutine

Ce jeune capitaine a donné un mois à l'armée française pour quitter le pays. La France est présente militairement depuis 2009 au Burkina Faso. 400 hommes des forces spéciales occupent une base militaire dans la banlieue de Ouagadougou. Ces soldats d’élites, souvent des commandos de marine, étaient positionnés au Burkina Faso pour intervenir en appui des forces françaises déployées au Mali.

Mais un malentendu s’est progressivement installé. L’opinion au Burkina ne comprenait pas que ces soldats n'interviennent pas plus contre les djihadistes islamiques de Daesh et d’Al Qaïda, qui sèment la terreur au nord du pays…

Et la Russie a bien soufflé sur les braises, avec sa propagande laissant entendre que les Français étaient inefficaces et que les Russes pourraient bien mieux protéger le pays du terrorisme.

Résultat, le Premier ministre burkinabè s’est rendu à Moscou en décembre. Le président Traoré est lui invité par Vladimir Poutine au printemps. Les Français sont chassés et les miliciens de Wagner vont bientôt arriver. Après le Mali, c’est le deuxième pays de la région qui quitte avec fracas ce que l’on appelait la zone d’influence française. Et qui est en train de devenir la zone d’influence de Moscou…

Nicolas Poincaré