RMC

Qui est Olivier Dubois, le journaliste français enlevé au Mali?

Correspondant au Mali pour plusieurs médias, le journaliste français Olivier Dubois, a assuré dans une vidéo avoir été enlevé dans la région de Gao par un groupe jihadiste affilié à Al-Qaïda.

Le parquet national antiterroriste ouvre une enquête après l'enlèvement au Mali du journaliste français Olivier Dubois. Collaborateur régulier du Point Afrique et de Libération, le journaliste a assuré dans une vidéo qui circulait mercredi sur les réseaux sociaux avoir été enlevé début avril au Mali par un groupe jihadiste.

La veille de son départ pour Gao, Olivier Dubois a appelé Mattéo, son ami journaliste également correspondant au Mali: "On savait qu’il allait aller à Gao et que ce serait une mission de courte durée. J’ai poussé pour avoir plus de détails mais il ne voulait pas. On apprit plus tard que c’était pour rencontrer un chef jihadiste. On a compris pourquoi il ne voulait pas nous en parler parce que la situation était particulièrement sensible".

Olivier Dubois ne donnera plus de nouvelles jusqu’à la vidéo diffusée mercredi sur les réseaux sociaux. On le voit habillé en tenue traditionnelle expliquer avoir été enlevé par le Groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans (Jnim selon son acronyme en arabe), affilié à Al-Qaïda.

"Très fin connaisseur du Mali"

"C’est quelqu’un de plutôt joyeux, enjoué, chaleureux et le voir dans cette tenue qui ne lui est pas habituelle, c’est celle que lui ont donné les jihadistes, c’est bouleversant", ajoute Mattéo

Arnaud Frogert, responsable du bureau Afrique à Reporters Sans frontières, explique que le journaliste connait très bien la région : "C’est un journaliste extrêmement aguerri, très compétent, c’est un très fin connaisseur du Mali, il y travaille depuis nombreuses années. Il collabore avec des rédactions locales, c’est quelqu’un qui connaît très bien la zone".

Il n'y avait plus de Français otage dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, une septuagénaire enlevée en décembre 2016 par des hommes armés à Gao également, où elle vivait et dirigeait une organisation d'aide à l'enfance.

Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)