RMC

Trump sur le Bataclan: "Faut arrêter de nous prendre pour exemple et de salir la mémoire des victimes"

Donald Trump a mimé l'attaque du 13 novembre 2015 au Bataclan devant le lobby pro-armes lors d'un meeting aux USA ce week-end. Fataliste, l'administratrice d'une association de victimes des attentats a demandé du respect au président américain sur RMC ce lundi.

Donald Trump a de nouveau suscité la polémique à propos des attentats du 13 novembre 2015 ce week-end. Le président des Etats-Unis a repris vendredi à la convention de la NRA, le puissant lobby pro-armes, sa théorie selon laquelle les attentats auraient fait moins de morts si les victimes avaient été armées. Il a même mimé l'attaque dans une séquence qui a suscité l'indignation en France.

Le gouvernement a rapidement fait part de sa "ferme désapprobation" samedi et en a appelé au "respect de la mémoire des victimes". "La libre circulation d'armes au sein de la société ne constitue pas un rempart contre les attaques terroristes, elle peut au contraire faciliter la planification de ce type d'attaque", a précisé la porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"C'était très incisif, clair, direct"

Si Emmanuel Macron n'a pas personnellement réagi à cette affaire, l'administratrice de l'association "13 onze 15" qui s'occupe de victimes et de familles de victimes des attentats de Paris, estime que la réaction de l'exécutif a été assez ferme. 

"On a réagi très rapidement et demandé (une réaction) au quai d'Orsay. On a été très contents, c'était très incisif, clair, direct."

Certains hommes politiques ont demandé au président français de réagir personnellement, mais Faustine Dréan ne pense pas que ce soit nécessaire.

"Vis-à-vis du président Macron on n'attend pas spécialement de réaction étant donné que le ministère des Affaires étrangères a réagi..."

"Il faut penser aux familles endeuillées et c'est tout ce qu'on lui demande en fait"

En revanche, ce nouveau dérapage contrôlé de Donald Trump scandalise la représentante de l'association qui ne comprend pas les mimes de l'attaque et la position du président américain. 

"On se rend bien compte aussi lors de tueries de masse aux USA que personne ne réagit, les Américians ont beau être armés... Il faut juste arrêter de nous prendre pour exemple. Il faut juste arrêter de salir la mémoire des victimes. Il faut penser aux familles endeuillées et c'est tout ce qu'on lui demande en fait."
J.A. avec Bourdin direct