RMC

Viols, agressions sexuels et harcèlement: Harvey Weinstein va se livrer à la police de New York

Sept mois après les premières accusations d'abus sexuels contre lui, le producteur de cinéma  qui a disparu dès les premières révélations le concernant, va se livrer à la justice américaine vendredi.

Aucun détail n'a été donné sur l'heure de sa probable inculpation vendredi, qui devrait être ultra-médiatisée, pour le moment.

Sept mois après les premières accusations d'abus sexuels contre lui, l'ancien producteur de cinéma Harvey Weinstein va se livrer à la justice vendredi à New York. Son avocat, le célèbre Ben Brafman, qui avait obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn, alors patron du FMI, dans l'affaire du Sofitel en 2011, a décliné tout commentaire. Weinstein, lui, a toujours nié avoir eu des rapports sexuels "non consentis".

Selon certains médias, le producteur de 66 ans, qui a disparu dès les premières révélations le concernant, officiellement pour suivre un traitement contre les addictions sexuelles dans l'Arizona, risque d'être inculpé d'au moins une agression sexuelle, correspondant à une plainte de l'actrice Lucia Evans. Elle affirme que le producteur l'a obligée à lui faire une fellation en 2004.

Bataille d'avocats

Si l'ancien producteur est inculpé vendredi, sa culpabilité est très loin d'être acquise, d'autant que son avocat est réputé pour être un des meilleurs de New-York. Les procureurs hésitent souvent à inculper, faute de preuves matérielles du non-consentement de la victime présumée, surtout pour une affaire qui remonte à plusieurs années.

Depuis les premières révélations contre lui à l'automne 2017, plus d'une centaine de femmes, dont les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan ou Asia Argento, ont affirmé qu'il avait abusé d'elles sexuellement, des accusations qui vont du harcèlement au viol.

Jean-Bernard Cadier avec AFP