RMC

“Je demande 50.000 fois pardon”, l’automobiliste, qui avait agressé une personne non-voyante, condamné pour "violences volontaires sur personne vulnérable"

L’automobiliste qui avait agressé une personne non-voyante et son accompagnateur a été condamné hier pour "violences volontaires sur personne vulnérable" ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de quatre jours, à 2.000 euros d'amendes dont 1.000 avec sursis. Son permis lui a été retiré pour 18 mois.