RMC

La Poste expérimente la livraison le dimanche: "C'est relativement avantageux"

En cette période de Noël, La Poste livre deux fois plus de colis qu'en temps normal, soit 2 millions par jour. (Photo d'illustration)

En cette période de Noël, La Poste livre deux fois plus de colis qu'en temps normal, soit 2 millions par jour. (Photo d'illustration) - AFP

TEMOIGNAGES – A cinq jours de Noël, la Poste expérimente pour la journée la distribution dominicale pour les colissimos, les colis livrés en 48 heures. La direction assure qu'il n'y a pour l'instant aucun projet de généralisation. Qu'en pensent les employés? RMC leur a posé directement la question.

Pour la première fois, vous avez peut-être vu le facteur passer un dimanche. La Poste expérimente en effet la distribution dominicale pour les colissimos, les colis livrés en 48 heures. Ils ont donc été livrés ce dimanche, entre 9h et midi. Le choix de la date n'est pas innocent: à cinq jours de Noël, de très nombreux cadeaux transitent par La Poste.

Pour ce dimanche, 130 postiers et postières volontaires sont donc mobilisés dans sept grandes villes: Paris, Reims, Lille, Bordeaux, Nice, Rennes et Lyon. Ils ont travaillé exceptionnellement en échange d'une rémunération plus élevée.

Pour la Poste il s'agit d'une expérimentation. La direction assure qu'il n'y a pour l'instant aucun projet de généralisation. L'entreprise veut observer comment les choses fonctionnent aujourd'hui, si la demande est forte et si c'est économiquement intéressant. Qu'en pensent les employés? RMC leur a posé directement la question.

> Philippe Charry, secrétaire général de la Fédération FO Com

Le syndicaliste craint un premier pas vers la généralisation du travail le dimanche à La Poste:

"Le travail du dimanche ne doit pas être banalisé", met-il en garde sur RMC. "Effectivement, nous sommes opposés à cette initiative. Oui, la poste livre beaucoup plus de colis dans cette période. Mais le seul souci, c'est que la Poste a déjà du mal à assurer la distribution au quotidien parce que les moyens ne sont pas toujours présents. Les gains de productivité sont recherchés en permanence, et là, on met spécifiquement des moyens un dimanche alors que les choses auraient pu être organisées différemment et étalées dans la semaine. C'est beaucoup plus une opération de communication - d'ailleurs, c'est comme cela que c'est présenté aussi – qu'une nécessité opérationnelle".

> Loïc, postier à Lyon

Ce facteur était sur le pont, ce dimanche matin. La direction n'a pas eu trop de mal à le convaincre, vu les avantages offerts aux postiers volontaires:

"On nous propose une journée payée double, avec des heures de travail rendues en heures de récupération derrière", se félicite-t-il. "Donc, c'est vrai que c'est relativement avantageux. Dans les petits côtés techniques, aussi: ils nous proposent de venir un petit peu plus tôt, de manière à profiter d'un petit déjeuner, tous ensembles, avant de partir en livraison. Ce qui est plutôt sympa ".
C. P. avec Anaïs Bouitcha et Laurent Saigre