RMC

"On n'en peut plus": l'appel à l'aide de riverains, excédés par le bruit d'une usine Fleury-Michon

Direction La Meilleraie-Tillay. Sur place, des camions frigorifiques de Fleur-Michon déchargent nuit et jour, 6 jours sur 7, leurs palettes sur des chariots électriques à quelques dizaines d'habitations. Pour les habitants, c'est "invivable".