RMC

Belmondo-Delon: deux monstres du cinéma, rivaux, mais inséparables

LE PORTRAIT DE POINCA - Jean-Paul Belmondo est mort lundi, une légende du cinéma qu'on évoque toujours avec une autre: Alain Delon.

Seul Belmondo pouvait faire de l’ombre à Delon. Et seul Delon pouvait avoir autant de charisme que Belmondo. Ils ont passé leur vie à expliquer qu’ils n’étaient pas rivaux, mais évidemment qu’il l'étaient ! Comment les deux seuls monstres du cinéma Français auraient-ils pu ne pas l'être ?

Ils sont presque inconnus l’un et l’autre lorsqu’il tourne ensemble en 1958 dans "sois belle et tais toi". Et aucun des deux n’est alors présenté comme une révélation.

Mais deux ans plus tard, ils connaissent leur premier grand succès exactement en même temps. A une semaine d'intervalle en mars 1960, Belmondo crève l’écran dans A bout de souffle” pendant que Delon éclate dans “plein soleil”.

Puis en 1970, arrive le premier grand film où ils partagent la vedette. Ils font “Borsalino” de Jacques Deray, ou ils sont l’un et l’autre au sommet de leur gloire.

C’est là que leur histoire déraille

A la sortie du film, Belmondo découvre l’affiche. Comme Delon est le producteur, il a fait écrire : Alain Delon présente, Alain Delon et Jean Paul Belmondo. Bebel est furieux. Ce n’était pas qui était dans le contrat. Ils devaient être à égalité sur l’affiche. Belmondo fait la gueule, refuse de venir à la première. Refuse les interviews à deux et finalement poursuit Delon en justice et gagne le procès en 1972.

Les deux acteurs poursuivent ensuite leur carrière en parallèle sans rejouer ensemble pendant presque trente ans. Puis arrive Patrice Leconte et le tournage de “Une chance sur deux” avec Vanessa Paradis.

Dans son livre “Belmondo par Belmondo”, Bebel raconte leurs petites rivalités puériles sur le tournage. Lorsque Delon arrive sur le plateau en hélicoptère siglé à son nom, Belmondo commande un hélicoptère pour le lendemain. Lorsque Bebel vient en Ferrari, Delon fait descendre la sienne dans la nuit depuis Paris.

Ce qui compte, concluait Delon, c'est que l’on finira ensemble sur la ligne d’arrivée

Et depuis ce tournage les deux acteurs affirment être les meilleurs amis du monde, voir avoir une rivalité amoureuse.

Sur TF1 il y a quelques années, Delon avait expliqué que leur vie était comme un marathon. Une très longue course, ou parfois l’un est devant et parfois c’est l’autre. Ce qui compte, concluait Delon, c'est que l’on finira ensemble sur la ligne d’arrivée.

Et la ligne d’arrivée, ce n’est pas la mort, c’est la place qu’ils occuperont dans l’histoire du cinéma. Et effectivement, ils finiront ensemble à la première place.

Nicolas Poincaré (avec J.A.)