RMC

Euro 2016 – Les supporters allemands jugent les Bleus: "Les Français sont clairement dangereux"

L"équipe de France s'est qualifiée pour les demi-finales en battant l'Islande ce dimanche

L"équipe de France s'est qualifiée pour les demi-finales en battant l'Islande ce dimanche - PHILIPPE LOPEZ / AFP

L’équipe de France n’a pas tremblé pour se qualifier en demi-finale de l’Euro 2016 en s’imposant largement contre l’Islande (5-2) ce dimanche au Stade de France. En demi-finale, les Bleus affronteront l'Allemagne dont les supporters se disent très impressionnés par la performance des joueurs de Didier Deschamps.

Un choc grandiose. Après sa démonstration contre l'Islande (5-2) ce dimanche au Stade de France, la France décroche son ticket pour les demi-finales de l'Euro, où elle affrontera l'Allemagne. Le rendez-vous face à la Nationalmannschaft, jeudi à Marseille, va forcément faire resurgir de vieux souvenirs et de vieux démons pour le pays-hôte. On reparlera de Séville 82, de Battiston et de Schumacher, et de cette rivalité entre les deux pays, jamais vraiment à l'avantage des Bleus.

Pour autant, les supporters allemands ne sont pas des plus confiants. Interrogé à quelques secondes du coup de sifflet final, sur une terrasse berlinoise, Kilian se dit même très impressionné par la prestation des joueurs de Didier Deschamps. Il s'attend donc à un beau duel ce jeudi: "Les joueurs sont au top, et ils sont clairement dangereux. Les Français sont à la maison et on voit qu’ils veulent gagner".

"Si on passe l'Allemagne, on est champions"

Après la victoire en quarts contre l’Italie, les Allemands voyaient le chemin dégagé vers le titre. Mais la performance des Bleus contre l'Islande change la donne comme l'explique Dirk, supporter de la Mannschaft: "Je me fais un peu de souci ! Je suis un peu angoissé parce que je trouve qu'ils jouent très agressifs. J'espère donc que ne va pas avoir trop peur". Pour se rassurer les supporters allemands peuvent regarder les statistiques: la France n’a pas battu l’Allemagne en grands compétition depuis 1958.

Côté français, pour Valentin même si c'est l'Allemagne en face, il s'attend à la victoire de la France: "Je n'ai jamais douté. On veut gagner l'Euro. On est chez nous. Même si ça va être compliqué contre l'Allemagne, si on veut aller au bout il faut gagner contre tout le monde. Peu importe qui il y a en face". Et de se montrer très optimiste: "Si on passe l'Allemagne, on est champions ! Parce que Portugal ou Pays de Galles, on les gagnera. Donc contre les Allemands, c'est la finale avant l'heure".

M.R avec Adeline Pecept