RMC

Deux policiers en garde à vue après une intervention à Stains: ce que l'on sait

D’après la préfecture de police de Paris, le conducteur qui avait coupé le contact aurait brusquement redémarré pour tenter de prendre la fuite alors que l’un des policiers est toujours accroché à sa fenêtre.

Deux policiers ont été placés en garde à vue lundi pour "tentative d'homicide volontaire" après avoir gravement blessé par balles deux personnes dans la nuit de dimanche à lundi à Stains en Seine-Saint-Denis. Ces membres de la brigade anti-criminalité ont ouvert le feu sur un véhicule qui refusait d'obtempérer.

D’après la préfecture de police de Paris, le conducteur qui avait coupé le contact aurait brusquement redémarré pour tenter de prendre la fuite alors que l’un des policiers est toujours accroché à sa fenêtre. Deux membres de la BAC ont "également été blessés".

45 et 100 jours d'ITT

Une vidéo amateure de cette intervention a largement été partagée sur les réseaux sociaux. La vidéo, filmée par un témoin dans sa voiture, montre l'opération de police quand le véhicule contrôlé redémarre. Il fait alors une marche arrière puis une marche avant, avec un policier accroché à sa fenêtre. Les hommes de la brigade anticriminalité ouvrent alors le feu, presqu’une dizaine de cartouches sont tirées.

La voiture s’immobilise. À l’intérieur, un homme et une femme d’une quarantaine d’années. Ils présentent des blessures par balle "très graves". L’homme a été touché par plusieurs projectiles, la femme une seule fois mais plus gravement. Le conducteur est blessé "au thorax, au bras et au pubis" et s'est vu octroyer 45 jours d'ITT. La passagère a été atteinte au dos et s'est elle vue prescrire 100 jours d'ITT, explique le parquet de Bobigny.

Mais l'intervention pose question. Sur la vidéo on ne distingue pas de brassard ou de gyrophare permettant d’identifier les policiers. "Mais la question c’est surtout celle de la légitimité des tirs", décrypte une source judiciaire à RMC. Les policiers peuvent rester jusqu’à 48 heures en garde à vue.

>> A LIRE AUSSI - "Il m'est déjà arrivé d'être le 15 du mois et d'avoir 30 euros en banque": des étudiants craignent les fermetures pour leurs petits boulots

Maxime Brandstaetter (avec Guillaume Dussourt)