RMC

"Intolérable!": le leader d'Alliance répond à Mélenchon et justifie sa manifestation devant le siège de LFI

Le secrétaire général du syndicat de police Alliance est venu sur RMC ce jeudi matin expliquer pourquoi il appelle à manifester devant le siège de La France insoumise après les propos de Jean-Luc Mélenchon qualifiant de "barbares" les policiers.

"On ne peut pas tolérer ce genre de propos". Le conflit entre Jean-Luc Mélenchon et les syndicats de policiers s'intensifie. Mercredi soir, le leader de La France insoumise a déclaré dans une vidéo Facebook que le syndicat de police Alliance était un syndicat "extrêmement violent". 

Mélenchon regrette la manifestation de ce syndicat prévue ce jeudi à coté du siège de son parti. "C'est totalement inacceptable. C'est très perturbant, on redoute qu'ils fassent des provocations. Ils peuvent provoquer des incidents".

Mélenchon: "Samedi, si j’y avais été, ils me tuent. Ils attendent le prétexte"

Interpellé par des manifestants alors qu'il participait à la mobilisation contre la réforme des retraites à Paris, Jean-Luc Mélenchon a qualifié les forces de l'ordre de "barbares".

"Ce sont des barbares. Soyez prudents, parce qu’ils ne s’arrêtent plus maintenant", a déclaré le leader de la France Insoumise. "Samedi, si j’y avais été, ils me tuent. Ils attendent le prétexte", a ensuite ajouté le député de Marseille."

"On ne peut plus accepter des injures de ce type qui salissent l'institution"

Ce jeudi matin, le secrétaire général du syndicat de police Alliance a répondu aux propos de Jean-Luc Mélenchon et justifié la décision de manifester devant le siège de LFI.

"On ne peut pas tolérer ce genre de propos, monsieur Mélenchon, le donneur de leçons comme on l'appelle si bien, se permet de tout dire. On ne peut plus accepter des injures de ce type qui salissent l'institution, pour nous c'est intolérable."

"Il a tendance à attiser la haine anti-flic"

Christophe Castaner a demandé mercredi au chef de file de LFI de présenter des excuses, mais le syndicat Alliance veut aller plus loin.

"D'après Mélenchon on est des barbares. On va lui montrer que l'on ne n'est pas. On demande qu'il soit poursuivi par rapport à ses injures. On se constituera partie civile on a demandé au ministre qu'il dépose plainte, ça doit être sanctionné. Soit il sera déclaré pénalement irresponsable et dans ce cas-là il ira se faire soigner soit il sera déclaré coupable et sera sanctionné."

Le syndicat a été en partie entendu: Christophe Castaner a annoncé ce jeudi matin sur RTL qu'il allait signaler les propos de Mélenchon à la justice.

L'ex-candidat à la présidentielle a demandé sur Twitter "la protection de la gendarmerie" et des "gilets jaunes" ont appelé à venir le "soutenir" jeudi.

"On a un peu l'impression qu'il est perdu ce monsieur. Ce qui me gène c'est qu'il n'a jamais tendance à défendre l'institution. Il n'a jamais un mot agréable quand les policiers sont blessés. Il a tendance à attiser la haine anti-flic"
James Abbott