RMC

Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann de retour devant le juge d'instruction

Ce jeudi matin, Jonathann Daval sera interrogé pour la deuxième fois par un juge d'instruction du tribunal de Besançon. Après avoir initialement avoué le meurtre de sa femme, Jonathann Daval a depuis finalement incriminé sa belle-famille. Quelle sera cette fois sa position?

Lors de sa dernière audition fin juin, Jonathann Daval a évoqué un complot familial: sa femme étranglée par son propre beau-frère et lui obligé de transporter son corps. Va-t-il rester sur cette ligne de défense face au juge d'instruction du tribunal de Besançon?

Les enquêteurs sont en tout cas peu convaincus par cette piste et il n'y a d'ailleurs eu aucune garde à vue dans la famille d'Alexia Daval. En revanche, le juge va interroger Jonathann Daval sur plusieurs éléments troublants le concernant, notamment un document retrouvé sur son ordinateur, écrit dix jours après la mort de sa femme et dans lequel il détaille tout le déroulé de la matinée de sa disparition, comme un scénario à ne pas oublier.

Autre question: Jonathann Daval a-t-il agi seul ou a-t-il bénéficié de complicité? L'audition s'annonce longue et sera suivie dans une semaine de confrontations capitales avec la famille d'Alexia Daval que Jonathann Daval implique dans le meurtre.

Changement de version

Le corps d'Alexia Daval, 29 ans, avait été retrouvé partiellement brûlé début novembre 2017 dans un bois non loin de Gray-la-Ville, en Haute-Saône, où résidait le couple.

Après avoir affirmé qu'elle avait disparu lors d'un jogging et être apparu en veuf éploré pendant plusieurs mois, Jonathann Daval avait été arrêté en janvier et avait avoué en garde à vue avoir étranglé sa femme au cours d'une dispute, tout en niant avoir brûlé le cadavre.

Au début de l'été, l'informaticien avait fait volte-face devant le juge d'instruction, assurant qu'il n'était pas responsable du meurtre et que sa femme avait en fait été étranglée par son beau-frère, Grégory Gay, au domicile des parents d'Alexia. Tous auraient ensuite conclu "un pacte secret" pour dissimuler les faits. L'autopsie a révélé qu'Alexia Daval avait été victime de violences, rouée de coups et étranglée.

Aurélia Manoli (avec P.B.)