RMC

Paris: de nombreuses questions et beaucoup d'émotion après le meurtre de Lola, 12 ans

Deux suspects vont être présentés un juge après le meurtre de Lola, 12 ans, dans le 19e arrondissement de Paris. Dans le quartier, l'émotion est forte et l'incompréhension demeure. Des dizaines de bouquets de fleurs ont été déposés devant son immeuble par des amis, voisins et riverains.

De nombreuses questions subsistent après le meurtre de Lola, à Paris. Le corps de cette adolescente de 12 ans a été retrouvé vendredi soir, dans une malle, à 200m du domicile familial. Ses parents avaient signalé sa disparition quelques heures auparavant, ne la voyant pas rentrer du collège.

Dans le quartier où habitait la jeune fille, l'émotion est vive. De nombreux bouquets de fleurs ont été déposés devant son immeuble par des camarades, des voisins et aussi par des inconnus.

"Là pour moi, c’était un peu une irréalité parce qu'on rigolait encore vendredi et je ne réalise pas, je pense. Elle aimait beaucoup le foot, elle était drôle", note Emma, sa meilleure amie. Difficile pour elle de croire qu'elle ne la reverra plus.

"Je n'ai pas envie que ça m'arrive, j'ai peur"

La peine et l'angoisse se sont installées dans le quartier. "C’était une bonne personne. Quand j’ai découvert qu’elle était morte, j’étais triste", explique Ilyes, élève dans le même collège que Lola. Il ajoute: "Je n’ai pas envie que ça m’arrive, j’ai peur car c’était dans le quartier, c’est à côté de chez moi".

Les parents tentent de trouver les mots justes avec les enfants. Ce lundi, une cellule psychologique va être mise en place dans le collège et elle est nécessaire.

"Il faut qu’ils les aident un petit peu, qu’ils les rassurent, c’est quelque chose qui nous touche tous dans le quartier, la psychose s’installe, j’ai essayé de le rassurer ce week-end comme je peux, mais même moi je suis complètement effondrée, j’ai du mal", affirme Fouzia, la mère d'Ilyes.

Lola est morte asphyxiée

L'incompréhension demeure également. Qu'est-il arrivé à Lola? Pour le moment, difficile à dire, l'enquête suit son cours. L'enfant apparaît vendredi après-midi sur la vidéo de surveillance du hall de son immeuble, accompagnée d'une femme de 24 ans. Plusieurs témoins affirment avoir croisé cette femme dans la même après-midi, tirant une grosse malle dans la rue. Cette dernière a été interpellée samedi matin en région parisienne.

D'après l'autopsie, l'adolescente est morte asphyxiée, mais son corps a été mutilé et ses membres entravés. Le plus troublant: sur ses pieds, il y a des chiffres, un 0 et un 1.

Selon BFMTV, les gardes à vue des quatres suspects dans l'affaire ont pris fin dans la nuit de dimanche à lundi. Deux d'entre eux vont être présentés, ce lundi, à un juge, dont la principale suspecte, la femme qui a été vue en train de transporter la malle.

Une information judiciaire a été ouverte pour meurtre sur mineure de moins de 15 ans en lien avec un viol commis avec actes de torture et de barbarie, viol sur mineur de 15 ans avec actes de torture et de barbarie et recel de cadavre, a indiqué une source judiciaire, à BFMTV. Le parquet a requis le placement en détention provisoire des deux suspects.

La rédaction