RMC

Une amende pour les fumeurs de cannabis: "Ça va me pousser à moins consommer"

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Brett Levin/Flickr

Un rapport d'un groupe de travail interministériel sur les condamnations des consommateurs de stupéfiants, préconise de mettre en place des contraventions. Un fumeur quotidien de cannabis assure à RMC que si une telle mesure était mise en oeuvre, il réduirait sa consommation.

L'amende plutôt que la prison pour les fumeurs de cannabis. C'est un groupe de travail interministériel, spécialiste de la lutte contre les drogues qui a fait de nouvelles propositions. Cela faisait depuis 1970 que rien n'avait bougé: fumer du cannabis est alors réprimé, passible d'un an de prison ferme et de près de 4.000 euros d'amendes. Mais dans les faits, on peut parler d'un échec législatif. Car depuis les années 70, la consommation a été multipliée par trois et il reste le produit illicite le plus consommé en France.

Les auteurs de ce rapport souhaiteraient supprimer la peine de prison et la remplacer par une simple amende, elle aussi allégée puisqu'elle passerait à 1.500 euros maximum, avec un montant forfaitaire de 300 euros. Dans les faits, très peu de consommateurs font l'objet d'une peine de prison. Aujourd'hui, en France, près de 700.000 personnes fument chaque jour des joints. Seules 1,5% d'entre elles ont été envoyées derrière les barreaux.

"Je n'ai pas envie de payer une amende à chaque fois"

Comme chaque jour depuis neuf ans, Adama, un étudiant âgé de 23 ans, débute sa journée avec un joint. "Je peux en fumer une dizaine, voire une douzaine par jour." Il ne craint pas la police ni les risques pénaux qu'il encourt.

"Je sais très bien que si je fume, je peux avoir des problèmes avec la justice. Mais ça ne change pas je fume quand même, pour un joint je ne vais pas aller en prison."

En revanche, une chose pourrait le freiner dans sa consommation: l'amende.

"Ça va me pousser à moins consommer car je n'ai pas envie de payer une amende à chaque fois."

"Des mesures de contravention efficaces"

L'amende serait-elle la meilleure solution pour dissuader les fumeurs? C'est le point de vue de Christophe Rouget, du syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

"C'est le meilleur moyen de lutte. Il faut garder la prison pour les trafiquants. Mais pour la consommation, il faut avoir des mesures de contravention qui soient efficaces, rapides et que la réponse pénale permette de mieux lutter contre les trafics."

"On ne peut pas sanctionner 700.000 personnes par jour"

Mais pour Anne Coppel, sociologue et spécialiste de la législation sur le cannabis, remplacer la prison par une amende serait totalement inutile dans la lutte contre la drogue.

"Ça n'est pas un moyen de lutte contre les stupéfiants. On sait depuis très longtemps que les mesures répressives ne fonctionnent pas. Bien sûr, c'est mieux une contravention que la prison, donc c'est quand même une petite avancée. Mais il ne faut pas se faire d'illusion, cela ne va pas limiter le nombre d'usagers. De toute façon, même si ça améliore la capacité répressive, il y a quand même 700.000 personnes qui consomment du cannabis tous les jours. On ne peut pas sanctionner 700.000 personnes par jour."
C.H.A. avec Juliette de Noyelle et Léa Zacharie