RMC

Avec La France Insoumise à l'Assemblée, vous allez déguster!

La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, lui-même élu député dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, a obtenu 17 sièges à l'Assemblée, dimanche soir à l'issue du second tour des législatives. Une belle performance qui lui permet de constituer un groupe sans l'aide de ses alliés communistes. Une réussite qui galvanise ses troupes comme a pu le constater RMC à Marseille.

Avec 17 députés élus à l'issue du second tour des législatives dimanche, la France Insoumise réalise un score plus que satisfaisant. Avec ses alliés communistes, elle occupera 27 sièges de l'Assemblée. Si des figures comme Alexis Corbière et Clémentine Autain ont été élues, c'est surtout la victoire de Jean-Luc Mélenchon à Marseille qui a galvanisé les militants et sympathisants dimanche soir, à l'annonce des résultats. Alors qu'il avait échoué, en 2012, à Hénin-Beaumont, 5 ans plus tard, c'est Marseille qui lui offre donc sa revanche. "Marseille, la belle, la rebelle, m'a dit oui, alors je suis un homme comblé", a déclaré, ému, l'ancien candidat à la présidentielle.

"Une très bonne surprise"

Au fur et à mesure de la soirée, les militants et sympathisants ont vu "tomber les bonnes nouvelles", avec d'abord l'annonce de l'élection d'Alexis Corbière en Seine-St-Denis et de François Ruffin, dans la Somme. Jusqu'à l'explosion avec l'annonce de l'élection de Jean-Luc Mélenchon. "Ces résultats sont une très bonne surprise, réagit Patrick, électeur la France Insoumise. Une très très bonne surprise. On espérait 15 sièges pour avoir un groupe à l'Assemblée, c'est un peu plus donc c'est parfait".

"Dès demain je suis dans la rue"

17 sièges, de quoi galvaniser les troupes, "prêtes au combat", comme Jamila, militante marseillaise de la France Insoumise. Elle prévient Emmanuel Macron et ses ministres: "Maintenant qu'on est un groupe, croyez-moi pendant 5 ans vous allez déguster! J'ai mis mes baskets aujourd'hui, parce que dès demain, je suis dans la rue. Et si vous nous faites passer cet été les ordonnances pour démonter le code du travail, croyez-moi, on sera tous dans la rue!". La France insoumise qui se rêve en première force d'opposition à Emmanuel Macron. Et qui se verrait bien à la tête du groupe à l'Assemblée? Jean-Luc Mélenchon, bien sûr!

P. Gril avec Juliette Droz