RMC

Baroin: "Je voterai contre le plan d'économies"

François Baroin, ce mardi chez Jean-Jacques Bourdin.

François Baroin, ce mardi chez Jean-Jacques Bourdin. - -

Plan d'économies, sort d'Alstom, politique économique du gouvernement... François Baroin, député-maire UMP de Troyes, ancien ministre, était mardi matin l'invité de BFMTV et RMC.

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi sur RMC et BFMTV, le député UMP François Baroin a assuré : "Je voterai contre (le plan d'économies de 50 milliards), non parce qu'elles [ces mesures] ne sont pas nécessaires, mais parce que ces mesures disent tellement de choses de ces deux ans de pouvoir de François Hollande". Un exemple: "Pourquoi ne pas avoir fait voter la TVA sociale?" s'interroge l'ancien ministre du Budget.

"C'est un vote contre assumé, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire ces économies. Il faut réduire la dette, les déficits, les dépenses et les prélèvements obligatoires".

Que le personnel s'amenuise

Pour un plan d'économies efficace, "il n'y a pas d'autre solution que de baisser les frais de personnel", affirme François Baroin. "On réduit le nombre de fonctionnaires, on ne remplace pas un fonctionnaire sur deux partant à la retraite".

L'ancien ministre du Budget appelle également à réduire les dépenses de Sécurité sociale. "François Hollande, par antisarkozysme primaire, a modifié cette réforme des retraites [de Nicolas Sarkozy, NDLR]. On fait un geste pour les petites retraites, mais la punition, c'est la réforme Hollande des retraites au début de son mandat".

Montebourg? "Un Don Quichotte"

Interrogé sur les difficultés d'Alstom, convoité par General Electric et par Siemens, François Baroin juge que "l'Etat a son mot à dire sur la commande publique, mais on est dans une économie mondiale, globale. Je suis surpris que M. Montebourg tombe de l'armoire".

L'ancien ministre compare Arnaud Montebourg à "un Don Quichotte de l'économie administrée. C'est quelqu'un qui fait des mouvements de bras et qui fait plus de mal que de bien".

Pourquoi Alstom est-il en danger ? "Le marché de l'énergie est en train de se contracter, parce que les Américains sont sorti du gaz de schiste, et deviennent des exportateurs nets de charbon", avance François Baroin.

"Alstom a eu des difficultés, Sarkozy l'a sauvé. Ce que je demande c'est le gouvernement ne soit pas doctrinaire, 'je décide tout alors que je n'en ai aucun moyen'".

Pas très copain avec Copé

Question directe de Jean-Jacques Bourdin: "Pourquoi vous n'aimez pas Jean-François Copé?". François Baroin marque un temps d'arrêt. "Cette question n'a pas de sens. J'ai des désaccords politiques avec lui sur la méthode".

Exemple avec la Manif pour tous, soutenue par Jean-François Copé: "On est à l'Assemblée, on ne descend pas dans la rue", explique François Baroin avant d'ajouter: "Je n'oublie pas ce qui s'est passé à la présidence de l'UMP. Ce ne sont pas des sujets personnels, ceux-là, tout le monde s'en fout".

Le titre de l'encadré ici

|||-> La droite devrait voter le plan d'économies

-> Karine Berger (PS): "Je voterai pour le plan de stabilitré de Valls"

La rédaction