RMC

Comment l'Etat va-t-il financer le chèque "indemnité inflation"?

Le gouvernement doit trouver 3.8 milliards d'euros, très rapidement. Voici ce qu'il devrait faire.

Comment le gouvernement va-t-il financer son "indemnité inflation", annoncée jeudi soir par le Premier ministre pour aider les Français à faire face à l'augmentation du coût de la vie ?

Le calcul est simple: 38 millions de personnes vont recevoir une aide de 100 euros entre décembre et février. Il faut donc trouver 3.8 milliards d'euros avant la fin de l'année et tout cela sans se faire accuser de "cramer la caisse" par l'opposition, comme l'a dénoncé Valérie Pécresse.

Un quart de cette prime sera financée par les recettes de la TVA sur les carburants

Certains dossiers pourraient ainsi être laissés sur le bas-côté. Un quart de cette prime sera financée, ironie de l'histoire, par les recettes de la TVA sur les carburants. Comme les prix à la pompe augmentent, l'Etat perçoit donc plus d'argent via ses taxes: 1 milliard d'euros supplémentaires vont arriver dans les caisses de Bercy.

Il reste donc près de 3 milliards d'euros à trouver: une partie devrait venir de la croissance, plus importante que prévu en 2022. La dernière: de la dette.

Le revenu d'engagement pour les jeunes sacrifié?

Une indemnité inflation qui chamboule le calendrier parlementaire car il va falloir déposer des amendements pour que tout soit voté d'ici fin décembre, et que les premiers chèques soient versés à la fin de l'année.

Des millions pas prévus qui pourraient aussi faire une victime: le revenu d'engagement pour les jeunes. Il sera présenté dans les prochaines semaines, mais un député de la majorité est formel, il ne sera pas à la hauteur de ce qui était prévu 

>>> A LIRE AUSSI - Inflation: 100 euros pour 38 millions de Français, suffisant? Le débat des "Grandes Gueules" 

Juliette Droz (avec J.A.)