RMC

Doigt d'honneur d'Eric Zemmour: le déroulé de la visite mouvementé du polémiste à Marseille

Ce qui ressort du parcours d’Eric Zemmour à Marseille c'est que, lors de cette visite, visiblement l’organisation n’était pas au rendez-vous.

Après son échange de doigts d'honneurs avec une passante à Marseille, Eric Zemmour a expliqué son geste dimanche soir dans un post sur Twitter.

L'ex-journaliste a reconnu un geste "fort inélégant". "Madame, ce n'était pas le lieu d'un débat comme je les aime, le temps m'était compté. J'ai donc usé du seul langage que vous et vos camarades antifas comprenez immédiatement : le vôtre" a-t-il écrit sur le réseau social peu après 19h.

Cet épisode marseillais est l'épilogue de deux jours de déplacement chahuté dans la cité phocéenne. Eric Zemmour a d’abord été refoulé du quartier du Panier par des militants anti-fascistes et des habitants, comme Julie simple enseignante.

“Quand il est passé à quelques pas de moi, j’ai crié qu’il était raciste et que je souhaitais qu’il s’en aille. Je n’avais absolument pas envie qu’en plus, il se fasse la pub dans ce quartier du Panier où j’habite depuis 20 ans, où j’ai beaucoup travaillé avec des populations assez défavorisée et je trouvais ça assez indécent. Il a plutôt rasé les murs et avancé assez vite jusqu’à sa voiture”, explique-t-elle.

Une réaction spontanée?

Hazem El Moukadem, militant anti-fasciste marseillais, s’amuse même du manque d’organisation de l’équipe d’Eric Zemmour durant toute cette visite. “Honnêtement avec tout le recul et la modestie, l’organisation, c’était zéro. Ils ne savaient pas où aller, ils étaient en retard de partout. Ils ont annoncé leur planning de partout puis ils ont pleurniché là-dessus. Ils n’ont rencontré aucun commerçant, aucun Marseillais. Je trouve ça dingue quand même”, indique-t-il.

Tout cela s’est fini par un doigt d’honneur d’Eric Zemmour face à une opposante que Pascal Munnier, qui représente le club de ses amis à Marseille, tente d’expliquer.

"Elle se présente vers lui en lui faisant un doigt d’honneur et en lui adressant des petits mots qui vont bien. Et lui, je dirais qu’humainement, il a réagi comme tout un chacun l’aurait fait. Alors après, on peut dire que c’est heureux, malheureux… Peu importe. On en reste pas moins homme. Je dirais que la campagne d’Eric Zemmour n’est pas forcément des plus facile. Il a réagi spontanément, peut-être dû à un phénomène de fatigue", assure-t-il.

Les amis d’Eric Zemmour à Marseille qui concèdent quand même des défauts d’organisation à corriger lors de son éventuelle prochaine visite.

Lionel Dian avec Guillaume Descours