RMC

Emmanuel Macron évoque "les gens qui ne sont rien": "C'est un mépris total des Français"

-

- - AFP

Lors d'un discours d'inauguration de la Station F, grand incubateur de start-up à Paris, ce jeudi, Emmanuel Macron a évoqué "les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien". Une phrase qui a provoqué un tollé dans l'opposition.

La petite phrase est presque passée inaperçue. Ce jeudi, Emmanuel Macron a inauguré la Station F, grand incubateur de start-up à Paris. Et pour illustrer la transformation de cet ancien dépôt ferroviaire, le président de la République a évoqué la "gare, c'est un lieu où l'on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien".

Des propos qui ont indigné Martine Billard, animatrice du comité électoral national de La France insoumise. Sur Twitter, elle a dénoncé "une morgue de classe".

"Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron a des propos méprisants en fonction du statut social des personnes qu'il a en face de lui. Il est méprisant envers tous ceux qui ne sont pas des jeunes dynamiques, qui arrivent dans la vie. C'est quand même inouï, parce que ceux qu'ils visent par ces propos, ceux 'qui ne sont rien', c'est l'immense majorité de la population. C'est un mépris total des Français qui est bien à l'image du personnage. C'est dramatique, un président de la République qui ose tenir de tels propos, c'est scandaleux.

"Beaucoup de complaisance par rapport à lui"

Il y a beaucoup de complaisance par rapport à lui. Parce que quand on se souvient de Nicolas Sarkozy et de sa Rolex, de son 'casse-toi pauv' con', ça avait fait un scandale. On voit aussi que quand d'autres personnalités politiques tiennent certains propos de travers, ça fait immédiatement scandale. Et là, le fait qu'un président de la République puisse dédaigner aussi fortement la majorité de la population de son pays, ça ne provoque que quelques réactions sur Twitter, et on ne peut pas dire que ça ait été relayé massivement. Il faut qu'il s'excuse, c'est scandaleux.

Je ne pense pas que ce soit une erreur de com', parce que je pense que c'est ce qu'il pense. Ce serait une erreur de com', si c'était la première fois, mais il l'a déjà fait. Ça prouve ce qu'il pense réellement.

Je trouve qu'il imite bien Nicolas Sarkozy. La différence, c'est qu'il est plus calme donc il arrive à tromper son monde grâce à cela. Mais je pense que l'illusion va vite tomber".

Propos recueillis par Paulina Benavente