RMC

Les sénateurs vont-ils détricoter le projet de loi du gouvernement visant à prolonger l'état d'urgence sanitaire?

Les sénateurs examinent à partir de ce jeudi le projet de loi de prolongation de l'état d'urgence sanitaire.

Les Sénateurs s'apprêtent à croiser le fer sur le sujet de la prolongation du pass sanitaire. Après l'examen par les députés la semaine dernière, les parlementaires du Palais du Luxembourg examinent à leur tour à partir de ce jeudi le texte qui vise à prolonger le régime d'état d'urgence. 

Droite, centre et socialistes, main dans la main ou presque, pour détricoter le projet de loi du gouvernement. Dans leur viseur notamment: l'extension du cadre de l'état d'urgence jusqu'au 31 juillet et de fait du maintien en vigueur du pass sanitaire pour les 8 mois à venir. 

"Le porte-parole du gouvernement a dit que le pass ne durera que le temps que les gens soient vaccinés. On y est"

Les Sénateurs vont donc livrer bataille aujourd'hui. Avec des contre-propositions, pour contrôler strictement l'utilisation de ce pass sanitaire. Donner au gouvernement la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu'au milieu de l'été, hors de question pour le sénateur centriste Hervé Marseille.

"Fin juillet il y aura un président, on ne sait pas qui ce sera. Il y aura une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale."

Son groupe et celui des Républicains veulent encadrer le dispositif d'urgence et fixer une limite au 28 février.

"Nous proposons simplement que le Parlement soit considéré, et que d'ici là fin-février, le gouvernement revienne expliquer où on en est et expliquer ce qu'il compte faire."

D'ici là, les socialistes ont même une idée plus de pass sanitaire dans les départements où 8 Français sur 10 sont vaccinés la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie.

"Quand vous avez plus de 80% des personnes qui vivent dans un département qui sont vaccinés, le pass sanitaire n'a plus d'utilité. C'est simplement pragmatique, le porte-parole du gouvernement a dit que le pass ne durera que le temps que les gens soient vaccinés. On y est."

Des sénateurs qui vont également se battre contre une autre diposotion la possibilité donnée aux directeurs d'école de vérifier qui parmi leurs élèves est vacciné ou non.

>>> A LIRE AUSSI - "Zemmour fait du porno politique, et ça fascine": l'équipe d'Anne Hidalgo tente de faire entendre sa candidate

Juliette Droz avec Romain Cluzel (édité par J.A.)