RMC

Richard Ferrand, proche d’Emmanuel Macron: "nous ne sollicitons pas de soutien particulier"

-

- - AFP

Qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron sera en position de force face à Marine Le Pen dans 15 jours.

Jean-Pierre Raffarin, Benoit Hamon, Christian Estrosi, François Baroin… Les appels à voter pour Emmanuel Macron au 2e tour de l’élection présidentielle se multiplient depuis l’annonce de son duel avec Marine Le Pen. "Ce ne sont pas des ralliements, ce sont des appels à voter, précise sur RMC Richard Ferrand, secrétaire général d’En Marche. Je prends note et acte que ces personnalités souhaitent qu’Emmanuel Macron soit le prochain président de la République, je ne peux qu’en m’en féliciter. Mais sur notre cap. Comme nous l’avons dit depuis le début. Nous restons sur notre cap, qui n’est pas ambigu, qui est très clair, qui est un cap qui rassemble les progressistes d’origine diverse depuis le début. Donc nous continuerons sur ce chemin".

"Chaque candidat prendra sa décision en conscience"

Pour Richard Ferrand, "chaque candidat prendra sa décision en conscience. Nous ne sollicitons pas de soutien particulier, nous ne l’avons jamais fait. Chacun est libre de ses décision". "Très clairement, Emmanuel Macron a proposé à la fois le rassemblement des progressistes, d’où qu’ils viennent et le renouvellement en profondeur des usages et des visages de notre vie politique. Le résultat, c’est que sur la base d’un cap clair et d’un programme cohérent, les électrices et les électeurs ont choisi de le placer en tête. Oui, en effet, c’est une page d’histoire qui commence à s’écrire".

A.M.