RMC

Baisse de la production de miel en France: "Je ne sais pas du tout comment je vais m'en sortir"

La production de miel est au plus bas en France en 2016.

La production de miel est au plus bas en France en 2016. - PIERRE VERDY / AFP

La production de miel en France a connu en 2016 "une nouvelle année catastrophique" à cause des conditions climatiques, passant, avec environ 9.000 tonnes, en dessous des 10.000 tonnes de 2014, qui était considérée déjà comme "la pire année de l'apiculture française", a annoncé l'Unaf jeudi.

La production de miel est au plus bas en France en 2016. L'Union Nationale de l'apiculture française (UNAF) parle d'une année "catastrophique", et chiffre la production hexagonale à 9.000 tonnes, en dessous des 10.000 tonnes de 2014, déjà considérée comme "la pire année de l'apiculture française". La faute à une météo défavorable, avec un printemps tardif, des pluies abondantes et une sécheresse pendant l'été. Plus précisément, l'Unaf fait état de baisses allant "de 60 à 80%" selon les régions, surtout dans les grandes régions de production comme la région Paca, Rhône Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. Hugues Delebarre est apiculteur dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Il confirme sur RMC vivre une année particulièrement difficile. "On a fait une très mauvaise récolte. Beaucoup de ruches n'ont rien produit du tout et beaucoup ont eu une production tout à fait moyenne, détaille-t-il. Je fais environ 40% de ce que j'aurais dû faire normalement comme miel. L'an dernier, j'ai fait un peu plus de sept tonnes, cette année, j'en fais seulement trois". "Je viens récemment de m'installer. Je n'ai pas de stock d'avance, ni de trésorerie donc c'est assez dramatique, poursuit-il. Je ne sais pas du tout comment je vais m'en sortir. S'il y a encore une deuxième année comme ça, je peux vendre ce qu'il me reste comme ruches et trouver un autre boulot. C'est sûr".

M.R avec Martin Cadoret