RMC

"Dupin quotidien": comment expliquer la hausse inédite de notre consommation de pesticides

RMC
Le recours aux pesticides est en hausse. L'objectif de réduction de moitié a d'ailleurs été repoussé à 2025 mais peut-il être atteint?

Hausse inédite de notre consommation de pesticides en France. Il faut retenir un chiffre officiel publié cette semaine: le recours aux pesticides était en hausse de 24% entre 2017 et 2018. Une hausse spectaculaire du NODU, un indicateur qui permet de connaitre le nombre moyen de traitements utilisés par hectare.

Comment expliquer cette hausse spectaculaire?

Deux explications partielles. D'abord, une année compliquée pour les agriculteurs avec une mauvaise météo et puis la hausse d'une redevance une sorte taxe sur ces produits début 2019, ce qui a conduit les agriculteurs à anticiper leurs achats. Mais cette raison ne peut pas à elle seule expliquer une augmentation de presque un quart! Et surtout si on regarde sur le long terme, depuis 2009, on constate une augmentation de 25% en 10 ans.

On est très loin des objectifs officiels de réduction des pesticides. Très loin même. L'objectif c'était une réduction de 50% entre 2008 et 2018, on est à 25% d'augmentation... L'objectif de réduction de moitié a d'ailleurs été repoussé à 2025 mais si ça continue comme ça c'est clair qu'il ne sera pas atteint.

Que dit le gouvernement?

Pour la ministre de l'Ecologie Elisabeth Borne, "la politique menée depuis 10 ans ne fonctionne pas." Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, estime lui qu'il y a quand même des bonnes nouvelles et notamment une baisse de l'utilisation des produits les plus dangereux dits "cancérogènes mutagènes et reprotoxiques" les CMR. 

Les associations de défense de l'environnement réclament, elles, un changement de politique.

Selon elles il faut frapper au portefeuille les agriculteurs qui ne changent pas leurs pratiques, en réorientant par exemple les aides de la PAC et en les conditionnant à des pratiques agricoles vertueuses. 

Marie Dupin