RMC

Dupin quotidien: une plainte pour ne pas avoir respecté le "Stop Pub"

Trop de publicités dans les boites à lettres! Marie DUPIN une association vient de porter plainte contre des enseignes Intermarché et Pizza Hut à Strasbourg. Elle leur reproche de ne pas respecter l'autocollant Stop Pub.

Stop Pub c'est l'autocollant qu'on met sur notre boite aux lettres quand on ne veut pas être submergé par les prospectus publicitaires. On le trouve sur 20 à 30% des boites. Le problème c'est qu'il n'est pas toujours respecté.

C'est pour ça que l'association Zéro Waste qui milite contre le gaspillage et les déchets a mené sa petite enquête à Strasbourg d'abord. Elle s'est appuyée pendant un an sur les témoignages d'habitants avec des photos de boites à lettres envahies de pub malgré la présence de l'autocollant.

Elle a même fait constater par un huissier la présence de ces pubs chez une personne qui a accepté d'ouvrir sa boite aux lettres. Cette plainte c'est une première en France et l'association espère qu'elle aboutira à des sanctions. 

Que risquent les enseignes visés par cette plainte? 

L'association s'appuie sur un article du code pénal qui interdit de déposer, jeter ou abandonner des objets quelque part si on n'est pas le propriétaire ou le locataire ou qu'on n'a pas son accord.

Les enseignes pointées du doigts ont été contactées par l'association et leur réponse vaut le détour. Intermarché renvoie la responsabilité à la société qui s'occupe de distribuer les prospectus.

Quand au franchisé Pizza Hut il explique que souvent les gens ont un autocollant Stop Pub mais qu'en fait ils veulent les publicités, car ce sont d'anciens locataires ou des concierges qui ont déposé l'autocollant. 

Le poids des publicités dans les boites aux lettres

Malgré 3 plan nationaux censés réduire la pollution publicitaire il y a toujours plus de prospectus dans les boites aux lettres. Selon une enquête publiée par l'UFC avant l'été, le poids des publicités dans les boites aux lettres est passé de 2 kilos par ménage et par mois en 2004 à 2 kilos 300 aujourd'hui. Soit des dizaines de milliers de tonnes de papier qui partiront en fumée, sans parler du bois et des produits chimiques utilisés pour produire ces pub.

Une solution : faire en sorte de démocratiser davantage les autocollants STOP PUB et faire en sorte qu'ils soient respectés. La plainte qui vient d'être déposée permettra peut-être d'aller dans cette direction. 

Marie Dupin (avec J.A.)