RMC

Elisa, tuée par une attaque de chiens: pourquoi l'enquête s'annonce impressionnante?

Elisa, 29 ans et enceinte de six mois, était partie promener ses chiens en forêt. Elle sera retrouvée, morte, par son compagnon. Les enquêteurs sont face à plus de 68 ADN, dont celui de la victime, différents à comparer.

L’enquête est unique. Que s'est-il passé samedi dernier en forêt de Retz, dans l'Aisne? La question reste toujours sans réponse près d'une semaine après la découverte du corps d'une femme enceinte, dévorée par des chiens.

Elisa, 29 ans et enceinte de six mois, était partie promener ses chiens en forêt: la jeune femme alerte alors son compagnon et se dit poursuivie par une meute de chiens. Il y avait une chasse à courre, à ce moment-là dans ce coin de la forêt. C'est finalement son compagnon qui a découvert le corps, complètement déchiqueté.

Le parquet de Soissons a ouvert une information judiciaire contre X, mercredi pour déterminer qui ou plutôt quel chien est responsable de la mort d'Elisa. Une enquête qui risque de prendre du temps.

Des prélèvements génétiques effectués "sur 67 chiens" pour "identifier" les animaux ayant attaqué une femme enceinte samedi dans l'Aisne devront être analysés pendant "plusieurs jours", a indiqué mercredi le parquet de Soissons, précisant qu'une information judiciaire était désormais ouverte. Ce nombre comprend les 5 chiens domestique de la victime, et 62 autres qui viennent de l’association "Rallye de la passion", qui effectuait la chasse à courre. 

"C’est rarissime, on sait pas si on a déjà eu une enquête de cette nature", nous confie une source proche du dossier. Rarissime, par les faits: une mort causée par des chiens reste exceptionnelle en France. Et rarissime par le nombre de suspects - bien qu'ils soient des chiens.

Il va falloir à présent chercher si parmi les ADN prélevés, certains se retrouvent sur le corps de la victime. Selon le procureur, il n'y avait "pas de piste privilégiée" à ce stade.

Maxime Brandstaetter