RMC

Enquête ouverte contre le groupe Lafarge, accusé de déverser du béton dans la Seine en plein Paris

Une enquête a été ouverte contre le groupe Lafarge, accusé de déverser du béton dans la Seine, en plein Paris.

Du béton dans la Seine. Une enquête a été ouverte contre le cimentier Lafarge-Holcim accusé de déverser du béton dans la Seine en plein Paris. Selon Europe 1, une usine du groupe située dans le quartier de Bercy, dans l'est de la capitale, rejetterait dans le fleuve un mélange de "particules de ciment, de liquides de traitement et des microfibres de plastique", comme en témoigne une vidéo diffusée par la radio.

"C'est inacceptable de ne pas en avoir été informé. Il est inacceptable de constater la pollution sur la faune sur la flore et globalement sur la qualité de l'eau dans la Seine, alors que c'est un enjeu majeur", a assuré Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris.

Pas un cas isolé ?

"Il ne s'agit pas de de dire si Lafarge l'a fait exprès, ce sera à l'enquête de le déterminer. Mais nous avons quelque doute sur l'explication qui est donnée 'd'actes malveillants'", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, Lafarge s'est dit "victime" et affirme que l'écoulement en question est le fait "d'un accident exceptionnel provoqué par un acte malveillant", et n'est en rien un acte volontaire de l'entreprise. Selon le cimentier, "l'écoulement a été stoppé" et les actions de contrôles sur les centrales vont être renforcées.

Mais ce mercredi, de nouvelles révélations de la radio Europe 1 faisait état d'autres pollutions sur un autre site de la capitale, dans le 15e arrondissement à quelque pas de la tour Eiffel.

G.D.